new look wide fit beatit noir

SKU00pjgtvd

new look wide fit beatit noir

Sale Cheap New Look Wide Fit DANIELLE Ankle boots mid grey EuFIl43M
new look wide fit beatit noir

Un génie précoce, qui a marqué au XVIIe siècle des domaines aussi divers que les mathématiques, la philosophie, la littérature et la physique. Quelle résonance des découvertes de Pascal dans la physique moderne ? Quel poids de la pensée de Pascal dans la marche et l'histoire des sciences ?

Blaise Pascal • Crédits :  Creative Commons

De Blaise Pascal, la postérité a retenu  Les Pensées , fragments posthumes d’une Apologie du Christianisme jamais conclue, joyaux d’une pensée moderniste, éclairée, bijou d’une poétique métaphysique fondée sur une implacable rhétorique. Parce que la pensée de Blaise Pascal est avant tout scientifique, d’abord mathématique puis physique. C’est toute la complexité de cette carrière qui est restituée à l’exposition « Pascal, le cœur et la raison » à la Bibliothèque Nationale de France à Paris.

Quel est l’héritage scientifique de Blaise Pascal, c’est le problème qui va occuper La Méthode scientifique dans l’heure qui vient.

Et pour plonger dans cet héritage qui engage la pensée scientifique dans la modernité en tirant un trait sur des plus d’un millénaire de scolastique et de conception aristotélicienne du monde, La Méthode scientifique a le plaisir d’accueillir ici en studio  Christiane Vilain , maître de conférences retraîtée de l’Université Paris Diderot, spécialiste de la physique du 17ème siècle,  Vincent Jullien , directeur du département de philosophie à l’Université de Nantes et nous sommes en duplex depuis Avignon, et les locaux de France Bleu Vaucluse avec  Simone Mazauric , philosophe et historienne des sciences, enseignante à l’université de Nancy 2.

Chateaubriand décrivait Pascal comme un « effrayant génie ». Sans parler de ses travaux, comment qualifier la nature des contributions de Pascal aux sciences du 17ème siècle ? Est-ce qu’il est légitime de parler de « rupture » ?

Écouter
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage l'expérience de Blaise Pascal

Atlanti-culture

Publié le 20 Mars 2017

image: http://www.atlantico.fr/sites/atlantico.fr/files/styles/une/public/images/2017/03/atlanti_culture_28.jpg

Ajouter au classeur Suivre ce contributeur Lecture zen
THEATRE
UN ANIMAL DE COMPAGNIE
de Francis Veber
mise en scène : Francis Veber
Avec : Stéphane Freiss, Noémie de Lattre, Philippe Vieux et Dinara Droukarova
et avec la voix de Gérard Jugnot.
INFORMATIONS
Théâtre des Nouveautés
24 boulevard Poissonnière
75009 Paris
Réservations : 01 47 70 52 76
                       anna field blanc
Du mardi au vendredi à 21h; le samedi à 16h30 et 21h. 
Jusqu'au 30 avril 
L'AUTEUR
Francis Veber est l'auteur, au cinéma, de nombreuses comédies  qui ont remporté un grand succès auprès du public: "Le Grand Blond avec une chaussure noire", "La Chèvre", "L'Emmerdeur", ...); et, au théâtre, de pièces célèbres comme " Le Dîner de cons", "Cher Trésor" ou "Le Placard".
THEME
Un couple, Christine – décoratrice –, Henri – journaliste –, marié depuis vingt ans. Il voulait un enfant, elle préférait privilégier sa carrière; et quand elle s’est décidée, c’était trop tard. Elle a alors demandé à Henri de lui offrir un Yorkshire pour compenser sa frustration. Lui, plein de ressentiment, est allé dans une animalerie et a acheté… un poisson rouge. 
Est-ce qu’une créature aussi monotone et peu inattendue peut parvenir à ressouder un couple qui se défaisait ? 
POINTS FORTS
-  4 excellents comédiens qui passent avec talent et énergie d'un monologue à des situations plus cocasses. L'histoire prend d'ailleurs un nouvel élan quand ils sont réunis tous les 4 sur scène. Mention toute particulière pour le jeu de Stéphane Freiss et Philippe Vieux. 
-  Pignon, le poisson rouge ! Il est le personnage central de cette comédie et c'est la vraie idée originale de la pièce. De plus, un effet technologie 3D et la voix de Gérard Jugnot permettent de lui donner entièrement vie.
-  Francis Veber porte un regard acéré mais tendre sur le couple et l'effet du temps qui passe.
-  Superbe décor. Est reproduit à merveille le salon d'un duplex parisien, cossu et décoré avec goût.
POINTS FAIBLES
-  Des longueurs, particulièrement dans la première partie avec la succession de monologues (c'est-à dire des discussions avec Pignon). L'idée de faire entendre au public les pensées du poisson rouge était intéressante mais celui-ci ne dit rien de très palpitant.
-  Si la pièce est globalement bonne, j'en attendais bien plus. L'écriture n'est pas à la hauteur des pièces précédentes de Francis Veber. Les répliques ne font pas mouche. On sourit mais on ne rit pas aux éclats. 
EN DEUX MOTS
Les inconditionnels de Francis Veber seront probablement, comme moi, déçus de ne pas découvrir une pièce du même niveau que les précédentes. 
L'histoire est néanmoins bien ciselée; et elle est interprétée par de formidables comédiens qui nous font passer, quand même, une soirée agréable.
RECOMMANDATION : BON
  • jil sander marine tongs tubellino
  • birkenstock ramses tongs dunkelbraun
  • Consulter les offres d'emploi et de stage
  • Une conférence de Bérengère Dubrulle, chercheuse au  missguided babies
    , CEA Saclay, présentée le 3 décembre 2014.

    On raconte qu’Einstein, à son entrée au paradis, n’aurait eu que deux questions à poser à Dieu, classées par ordre croissant d'importance :

    1. Comment quantifier la gravité?
    2. Quelle est la solution à la turbulence?

    Plus récemment, la fondation Clay a annoncé qu’elle offrirait un million de dollar à celui ou celle qui réussirait à démontrer que la turbulence est un problème mathématique bien posé. Quelle est donc cette entité étrange, dont la tête est mise à prix, et qui obsède nos plus grands savants jusque sur leur lit de mort?

    La turbulence concerne un état particulier des fluides, obtenu quand certaines conditions sont réalisées, comme par exemple dans un océan ou autour d'un avion. Au vu de ces systèmes et de la complexité associée, on pourrait penser que la difficulté du problème de la turbulence est liée à une difficulté de formulation de ses équations fondamentales. Paradoxalement, le problème est ailleurs : on connaît les équations qui gouvernent le mouvement des fluides depuis les travaux de Navier (en 1823) et Stokes (en 1843). Ce sont des équations de la physique « classique » ne faisant intervenir ni phénomène quantique, ni mécanique relativiste. Pourtant, elles recèlent deux épines de taille : des traces de singularités et de la complexité.

    Dans cet exposé, je montrerai comment ces deux épines contribuent à faire de la turbulence un problème intrinsèquement hors-équilibre, impliquant un nombre de degré de libertés gigantesque. Je discuterai des problèmes pratiques associés (par exemple est-il possible de calculer la météo plus vite que le temps qui passe ?) et de pourquoi la quête d’une solution « universelle » à ces problèmes nous ramène invariablement à des outils de base de la physique statistique, comme les brisures spontanées de symétrie, et … le modèle de Curie-Weiss.

    La conférence :

    Pour écouter en ligne la conférence, synchronisée avec les diapositives et le plan de la conférence :  evenodd baskets basses rose
     (durée : 1 h).

    Voir aussi 

    NOUS CONNAÎTRE

    ACTIF

    RETRAITÉ

    EMPLOYEUR